Mon complexe est devenu un témoignage pour édifier…

Je crois qu’il est temps que je parle de ce qui fait ma différence… et comment la société m’a menti pendant des années !

Ceci est une partie de mon histoire considérez-le comme un témoignage 🙂 .  Je dédie cette article à ma marraine ❤ . Je la remercie pour tout ce qu’elle a fait pour moi ! Le mot merci est faible mais si je suis tant attentive aux autres c’est grâce à elle.

Je suis une femme qui mesure plus d’ 1m80. « Whaaa Nao t’es grande ? » Je sais on me le répète tous les jours mdr.

Être grande n’a pas toujours été facile pour moi. Durant mon adolescence, c’était Naomila perche, la girafe etc… J’en ai vraiment souffert. Il n’y avait pas un jour où il y avait des moqueries sur mon aspect physique. J’épargne les exemples. Mais c’était la période la plus dure. Je me posais énormément de questions et j’en voulais à Dieu,car pour moi, ce n’était pas normal. Tout était difficile, problème de dos, les habits trop courts et j’en passe. Mais pour cacher mon mal-être, je riais avec les autres lorsqu’ils se moquaient de moi pour ne pas montrer ma faiblesse. D’ailleurs, ce n’était pas le seul complexe mais celui-ci était le principal.

Un jour, j’ai dit à ma Marraine: « Pourquoi suis-je grande? » Il me semble que j’avais 12  ou 13 ans et que je mesurais 1m77. Elle me raconta l’histoire d’une femme qui priait Dieu pour avoir les yeux bleues. Mais Dieu n’avait pas exaucé sa prière. Plus tard, grâce à ses yeux marrons, elle put prêcher la parole aux femmes vivant au Moyen Orient.

img_2692

J’avoue que sur le moment, je n’ai pas vraiment pris au sérieux ce qu’elle me disait. Mais à l’époque, je ne savais pas que ce témoignage allait prendre un sens à ma vie et que j’allais le partager sur ce blog.

Des années plus tard, j’acceptais sans accepter. De toute façon, je me disais que c’était mon aspect physique et qu’il fallait que je vive avec.

Mais sachez qu’il y a une différence entre s’accepter et s’aimer. Je pense que lorsque l’on s’accepte, on décide de se supporter tels que nous sommes. Le mot « supporter » pour moi est synonyme de fardeau. Mais s’aimer c’est tout autre chose, c’est même magique.

La photo en-dessous date de 2015, j’acceptais le fait d’être grande et j’en étais devenue « fière », mais je ne m’aimais pas. J’essayais mais c’était dure. Au fond de mon cœur, je savais que ce fardeau devait s’en aller.

img_9614

Comment suis-je passée de Naomi la « girafe » à Naomi la « mannequin » ?

Un jour, je me suis parlée à moi-même. Je ne veux pas vous dire parce que je me suis parlée en verlan ahah mais si j’écris on va dire t’es trop ghetto.

Non sérieusement, je me suis posée et j’ai décidé de me reprendre en main. Il fallait que je ferme les oreilles et les yeux sur ce que la sociétéessayait de me faire croire. Car elle était la cause de mon fardeau.

img_7147

Elle me disait que j’étais trop grande ou maigre etc…. Et puis, je me disais qu’on ne pouvait pas être au goût de tout le monde.

Sachez que les gens qui vous répètent sans cesse vos “défauts » eux-mêmes cachent leurs propres complexes.

Il fallait que je fasse un travail profond sur moi-même. Ce n’est pas en un jour que j’ai su m’aimer mais cela a été un processus de longues années. Des remises en questions sur d’autres petits complexes.

C’est alors que j’ai repensé à l’histoire racontée par ma marraine, j’ai compris que Dieu avait un plan pour moi et qu’il ne m’avait pas faite ainsi pour que je souffre.

Un jour, j’ai regardé un film dont l’intitulé est La couleur des sentiments. Je pense que bon nombre l’ont  déjà regardé. La scène qui19246232_fa1_vostm’avait le plus marqué, est la nounou qui faisait répéter à l’enfant de bonnes paroles :“Je suis gentille, je suis intelligente, je suis importante” . Cette enfant était rejetée par sa mère, mais la nounou lui répétait sans cesse des bonnes paroles afin qu’elle se sente bien dans sa peau plus tard.

J’étais consciente que les paroles positives pouvaient avoir une puissance sur ma vie. Alors, j’ai commencé a proclamé des bonnes paroles. Je posterai un article sur les paroles très bientôt. Je sais que je le dis tout le temps mais ce que vous ne savez pas c’est que j’ai plus d’une cinquantaine d’articles non publiés mdr.

Aujourd’hui…..

Je ne suis pas mannequin mais c’est le surnom qu’on m’a donné.  Pourquoi ? Parce que j’ai su faire de mon complexe mon atout. J’ai pris conscience que ma différence me démarquait des autres et me rendait unique. Et surtout, je connais mon identité. 

Mais ça arrive que mon moral soit cassé à cause des gens ou même par mon entourage. Dernièrement, j’ai eu des paroles blessantes ce qui a failli remettre en cause mon travail sur moi-même. Les propos étaient limite insultantes. J’étais vraiment attristée. Les vieux démons commençaient à reprendre le dessus sur moi. Puis, j’ai compris que je ferais face à ce genre de commentaire tout au long de ma vie. 

 

Maintenant, je ne me laisse plus faire face aux paroles insultantes qui sont susceptibles de détruire mon mental. J’estime qu’un être humain n’est point une attraction de foire et que son physique ne doit pas être un sujet de moquerie. Peut-être que ces personnes ne vous le disent pas mais vous pouvez créer en eux des blessures même si c’est pour rigoler. Certaines personnes sont vraiment fragiles mentalement et vont réellement prendre au sérieux ce que vous leurs dites. Pour le comprendre, il faut parfois se mettre à la place des autres.

 

Mon père qui a trimé pour me voir porter des talons serait étonné de voir mon placard à chaussure.  Moi qui n’aimait pas m’apprêter, aujourd’hui, c’est devenue mon passe-temps favori.

Maintenant que je suis devenue plus mature, j’ai compris que, ce que je voyais comme une malédiction était finalement ma bénédiction. Par mon complexe, j’ai eu l’occasion d’aider d’autres personnes qui étaient dans « mon cas ». Par mon complexe, des portes se sont ouvertes à moi auxquelles je n’imaginais pas du tout!

Une dernière chose vaut mieux s’accepter et s’aimer que de vouloir ressembler au physique d’une star qui ne s’aime pas et qui vit sous le regard de la société ! Alors prenez la décision de  vous sentir bien et de retrouver confiance en vous. Si vous ne le faites pas, personne ne le fera pour vous. Les gens pourront vous le dire mais vous devez être convaincues que vous l’êtes vraiment mes chéries.

En espérant que mon article vous édifiera, 

Be Bless,

Naomi

Publicités

4 commentaires sur « Mon complexe est devenu un témoignage pour édifier… »

  1. Quel plaisir de lire un article aussi captivant et bien construit , une vraie mise en lumiere des vérités sur les diktats de cette société dont nous nous retrouvons esclaves (malgré nous). « Faire de la différence une force » un adage, une vérité universelle que nous devrions tous prendre en compte. Félicitations Nao ! 🙏

    J'aime

  2. Pour moi une personne que DIEU a créé ne peux pas avoir un problème de confiance en sois parce que tout ce que DIEU crée a un sens je tolère le complexe aux gens accidentés qui on perdu l’usage de leurs membres ou une déformation la c’est vraiment chaude moi j’ai fait un accident j’ai une jambe plus courte que l’autre de quelques centimètres j’ai eu du mal à l’accepter mais ça va j’ai bossé mon mental c’est pas si grave ça peut être corrigé y’a pire. On est jamais satisfait de soit faut juste apprécié et fuck the world lool mais suis fier de votre mental

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour votre avis et de partager votre expérience 🙂 , le problème est que l’être humain doit connaître son identité. Si tu sais que tu es enfant de Dieu tu t’en fichera de l’avis des autres. Voici un autre témoignage si ça vous intéresse d’une jeune mannequin ayant perdu des membres de son corps : https://gracefulnaomi.com/2018/03/28/lauren-scruggs-mannequin-celebre-qui-a-survecu-a-un-accident-tragique-en-perdant-un-oeil-et-un-bras/

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s